La rhubarbe, c’est pas que de la tarte, par Maryline Nozahic